Et si... votre corps était plus intelligent que votre tête ?

Êtes-vous confronté à une forme de résistance dans votre vie ? Êtes-vous fatigué(e) ? Trouvez-vous difficile ou excitant de fixer des limites? Souffrez-vous de maux de tête ou de troubles du sommeil ?

Dans son livre From Complaint to Opportunity (De la plainte à l'opportunité) invite le médecin généraliste Juriaan Galavazi nous invite à considérer les plaintes différemment.

Pathogène numéro 1 : notre cerveau

A l'école, nous apprenons comment fonctionne notre corps : cœur, poumons, estomac, intestins... Mais nulle part nous n'apprenons correctement comment fonctionne la tête. Votre tête (lire : votre cerveau) produit des pensées. C'est sa fonction, toute la journée.

Mais dans quelle mesure ces pensées sont-elles vraies ? Plus de 90 % de nos pensées ne sont pas vraies et sont basées sur des hypothèses, des jugements, des concepts que nous avons fini par considérer comme LA vérité. C'est notre vérité subjective. Et c'est précisément là que le bât blesse.

Posez-vous plus souvent la question suivante : Dans quelle mesure ce que je pense en ce moment est-il vrai ? Cette pensée m'aide-t-elle à me sentir mieux en ce moment ? Si ce n'est pas le cas, c'est votre tête qui prend le dessus sur vous.

Le refoulement des sentiments conduit à la maladie

Votre tête est là pour assurer votre survie. Elle ne s'intéresse pas au fait que vous soyez heureux ou non. Votre corps y est beaucoup plus sensible.

Nous vivons dans a société dans laquelle nous avons été élevés principalement à partir de notre tête. Où la reconnaissance dépend des résultats, des opinions et des jugements des autres. Où la sécurité est principalement assurée par une sorte de "conformité". En conséquence, nous avons progressivement perdu le lien avec notre corps.

Pour s'y conformer, il faut se connecter au monde extérieur. Pour maintenir cette connexion, nous n'avons qu'une seule solution : supprimer notre authenticité, de nos sentiments qui nous indiquent la bonne direction.

Réprimer ses sentiments et ses émotions conduit à la maladie. Étant donné que tous les éléments de votre corps sont interconnectés, cela signifie que l'un affecte l'autre de toute façon. Si vous supprimez votre système émotionnel, vous supprimez également votre système immunitaire.

Le stress prolongé est une cause majeure de nombreuses plaintes

Un stress prolongé peut entraîner des palpitations cardiaques et des problèmes musculaires et articulaires. Votre système immunitaire commence à fonctionner moins bien. Vous êtes alors plus sensible aux problèmes de peau, aux infections intestinales chroniques, à la fatigue...

La bonne nouvelle, c'est qu'il s'agit d'une cause que vous pouvez influencer vous-même !

Le stress est souvent causé par 4 causes sous-jacentes :

  1. Se sentir responsable des émotions d'une autre personne : Quand vous êtes-vous senti responsable des sentiments de votre partenaire, collègue ou employeur ?
  2. Faire en sorte que les besoins de quelqu'un d'autre soient plus importants que les vôtres : Combien de fois vous conformez-vous aux besoins d'une autre personne ? Vouloir "plaire" à l'autre et donc se mettre au second plan. Choisir ce que l'on aime, en sachant (ou en pensant) que l'autre personne veut autre chose, n'est pas si évident.
  3. S'identifier à son rôle social, à ses responsabilités et à ses obligations : Combien de fois dans votre vie avez-vous accordé plus d'importance à votre travail qu'à vous-même, vous êtes-vous senti responsable de la tâche que vous avez entreprise ? Combien de fois avez-vous consulté votre courrier pendant vos vacances, ou vous êtes-vous senti plus ou moins obligé de répondre à ce message ?
  4. Réprimer sa peur, sa tristesse, sa frustration et sa colère : A quels moments avez-vous supprimé votre peur, votre tristesse, votre douleur, votre frustration et surtout votre colère dans le seul but de maintenir le lien avec "l'autre" ?

Cet "autre" peut être votre partenaire, vos parents, vos enfants, vos amis, vos collègues,.... Au sens matériel également : votre travail, votre voiture (de fonction), vos vacances, votre statut financier et social.

Lisez également notre article de blog avec 5 conseils pour rétablir l'équilibre de votre stress.

Votre plainte est une opportunité : améliorez votre vie en écoutant votre corps

Votre corps est le thermomètre parfaitun instrument extrêmement délicat qui vous permet de sentir ce que vous voulez profondément et dans quelle direction vous pouvez aller.

Votre corps vous indique quand vous êtes sur la bonne voie: le moteur tourne, vous avez de l'énergie, vous vous sentez bien, ... Si quelque chose ne va pas votre boussole intérieure vous le fera savoir par l'intermédiaire de votre corps. Il tire la sonnette d'alarme. Vous êtes fatiguévous avez mal au dos, une éruption cutanée, une douleur à la tête ou à l'épaule, des douleurs abdominales ou une infection. Votre corps crie : "Stop, jusqu'ici et pas plus loin ! N'y touchez pas !

En général, vous voulez vous débarrasser de l'inconfort le plus rapidement possible. Vous voulez ainsi reprendre votre chemin, alors que c'est peut-être ce même chemin qui vous rend malade. Il peut donc être utile de se poser la question suivante : "Qu'est-ce que mon corps essaie vraiment de me dire ? Qu'est-ce que mon corps essaie vraiment de me dire ? Que puis-je changer dans ma vie ?

Votre corps vous permet donc de vous reconnecter en permanence avec l'ici et le maintenant, le seul endroit où vous pouvez vraiment changer quelque chose. À chaque instant, à chaque seconde, vous pouvez faire des ajustements. Et ainsi restez maître de votre vie!

Vous vous sentez bloqué au travail ? Vous souhaitez réorienter votre carrière ?

Travvant : Partenaire reconnu du VDAB

Chez Travvant, en tant que partenaire reconnu du VDAB, vous ne payez que 45 euros par chèque carrière. Votre premier chèque garantit quatre heures d'accompagnement personnel et individuel avec un coach certifié, suivies de trois heures supplémentaires avec le deuxième chèque. La valeur réelle d'une heure d'accompagnement est de 182 euros.
Partager ce blog :